betweenthesaharaandthesea:

Collections that Leave You Breathless—> Suneet Varma | India Bridal Fashion Week | 2013 The Golden Bracelet

 

(Source: , via phobs-heh)


Bronzino, Portrait of Eleanor of Toledo with her son Giovanni de’ Medici (detail)  1544-45

Bronzino, Portrait of Eleanor of Toledo with her son Giovanni de’ Medici (detail)  1544-45

(Source: detailsofpaintings, via phobs-heh)

worldexperience:

Michelle Morin

worldexperience:

Michelle Morin

(via midworst)

(Source: lemieletlalune, via herkindoftea)

art-and-fury:

Schönbrunn Palace Garden - Gustav Klimt

(see)

art-and-fury:

Schönbrunn Palace Garden - Gustav Klimt

(see)

(via phobs-heh)

art-and-fury:

Lake Attersee - Gustav Klimt

(more)

art-and-fury:

Lake Attersee - Gustav Klimt

(more)

(via phobs-heh)

(via herkindoftea)

(Source: terrysdiary, via girlsandguns)

azertip:

描いた絵とか

(via puppyguns)

tokyoghosts:

Cats in their heaven 1 by torne (where’s my lens cap?) on Flickr.

tokyoghosts:

Cats in their heaven 1 by torne (where’s my lens cap?) on Flickr.

(via hijapan)

prettycolors:

#c2def5

prettycolors:

#c2def5

thatsthat24:

lovejoyjohnlock:

motherfuckinoedipus:

janemba:

soujaboymeetsworld:

jackanthonyfernandez:

thechanelmuse:

Meet Cory Nieves. He’s a dapper, 10-year old CEO of Mr. Cory’s Cookies who started his own booming cookie business in an effort to help his mom buy a car after moving from NYC to New Jersey in 2009.

!!!!!! COOKIE CEO !!!!!!!

this is the best post on tumblr ever!!!

What the fuck

he applied cookie clicker to real life

Living the dream, man.

Can I meet this kid?

(via onwardchapters)

darksilenceinsuburbia:

Lucile Chombart de Lauwe

Foyers (urbans) Mongols

Pays en transition, la Mongolie se (re)construit autour de villes et de noeuds urbains, bien loin de l’image d’épinal des grandes steppes. Ce monde en mouvement, guidé par le développement d’une économie de marché et par la multiplication de catastrophes climatiques, marque des ruptures.

Sans opposer nomadisme et sédentarité, Lucile Chombart de Lauwe nous fait partager les transformations, les transpositions et les ajustements des manières d’habiter d’une population s’installant ou déjà installée en ville, au sein de la capitale mongole Oulan-Bator, ou ailleurs. Le passage des grands espaces à la ville surpeuplée, de la tente circulaire et mobile à un habitat angulaire et fixe entraîne des changements de modes de vie qui posent question. Des questions quant aux possibilités d’adaptation des familles à cette nouvelle situation d’habitat et aux notions d’espace collectif et d’espace privé. Des questions également quant à l’entassement des populations dans les « quartiers de yourtes » où les nouveaux arrivants se sentent pourtant isolés. Des questions surtout sur les raisons et les conséquences de l’application d’un modèle urbain occidental et d’une norme qui uniformise les paysages et les cultures.

La ville d’Oulan-Bator (UB) rassemble à elle seule la moitié de la population du pays, plus d’un million d’habitants. Elle se compose de bâtiments modernes accolés à des immeubles à l’architecture héritée de l’urbanisation soviétique et de faubourgs enfumés par l’activité des yourtes. Les trois-quarts de la population de la capitale vivent dans ces quartiers de yourtes où le quotidien s’organise autour d’allers et venues aux kiosques à eau et de l’achat du charbon qui alimente le poêle. D’autres mongols résident dans les logements bâtis en dur au confort inspiré par une certaine conception du “bien-être” à l’occidental. Ici, les conditions d’habitat différentes se mêlent aux cultures locales : des générations peuvent vivre dans le même appartement, des parents dormir avec leurs enfants dans le même lit ou continuer à déplier leur matelas au sol dans un logement qui n’est pourtant plus traditionnel.

C’est en s’attachant au rapport des familles à leur habitat, son utilisation et son environnement que la photographe met en lumière les transformations de la société mongole. À la complexité urbaine de la ville d’Oulan-Bator s’ajoute une mixité économique, sociale et culturelle que reflètent les modes de vie divergents.

Justine Pribetich, sociologue

Website

travelingcolors:

Bajo de Guía, Sanlúcar de Barrameda | Spain (by Nacho Coca)

(via travelingcolors)

"I have to be alone very often. I’d be quite happy if I spent from Saturday night until Monday morning alone in my apartment. That’s how I refuel."

Audrey Hepburn (via perfect)

(Source: 13neighbors, via wordsandacupoftea)